Catégories
Uncategorized

Qu’est-ce qu’une agression aggravée en droit pénal ?

L’agression est un crime qui se présente sous plusieurs formes. Les types d’agression les plus graves sont généralement appelés voies de fait graves, même si certaines lois locales ne les définissent pas en ces termes. Voyons plus en détail, c’est qu’une agression aggravée.

La nature d’une agression aggravée

En termes simples, une agression aggravée est une attaque qui cause des lésions corporelles graves à une autre personne. Elle entraîne une accusation plus grave et soumet le contrevenant à des peines plus sévères. Les crimes d’agression sont aggravés ou renforcés et très élevés par un large éventail de circonstances entourant le crime, telles que la gravité de la violence ou même l’état d’esprit de l’auteur du crime. Les facteurs qui élèvent une accusation de voies de fait au niveau aggravé peuvent varier quelque peu d’un État à l’autre, car certains nécessitent une blessure permanente ou un risque substantiel de mort. Souvent, une agression aggravée est considérée comme des crimes, tandis que les voies de fait simples peuvent être des délits. De nombreux États ont également plusieurs degrés d’accusations criminelles pour un tel crime. Vous pouvez consulter sur https://www.avocats-correze.fr pour trouver les meilleurs conseils d’un avocat pénal en cas de situation d’agression.

Assaut avec une arme mortelle

L’utilisation d’une arme mortelle lors d’une agression peut faire passer l’accusation de voies de fait simples à une agression aggravée. Cette constatation s’applique généralement, que l’utilisation de l’arme ait ou non causé des blessures à qui que ce soit. Bien qu’une simple agression ne nécessite pas de preuve de blessure physique, une attaque « inoffensive » avec une arme mortelle est punie plus sévèrement, car elle tend à faire craindre sérieusement à la victime pour sa sécurité. Si une agression avec une arme mortelle entraîne une blessure grave ou un risque de mort, les accusations et les peines pourraient être doublement aggravées.

Les armes classées comme armes mortelles ou dangereuses comprennent naturellement

  • Les objets conçus pour infliger des blessures ou causer la mort, tels que les fusils, les épées ou les poings américains.
  • Pour les autres objets, leur classement en tant qu’armes mortelles dépend de la manière dont ils sont utilisés lors de l’assaut. Par exemple, une hachette n’est généralement pas considérée comme une arme mortelle, mais comme un outil pour couper du bois. S’il est lancé sur une victime, cependant, il pourrait être considéré comme une arme mortelle.

De même, lorsqu’une voiture est conduite intentionnellement vers une victime, elle devient soudainement une arme mortelle aux yeux de la loi.

L’agression avec une victime spéciale

Certaines agressions s’aggravent en raison des caractéristiques particulières de la victime, comme sa relation avec l’agresseur. Par exemple, de nombreux États punissent plus sévèrement les agressions faites contre les policiers, les pompiers et même les enseignants que les coups et blessures dirigés contre des civils. Les peines sont même augmentées pour les agressions contre les athlètes ou les arbitres lors d’événements sportifs. En règle générale, cette accusation ne s’applique que lorsque la victime accomplit son devoir officiel lorsqu’elle est agressée ou si l’agresseur exerce des représailles pour une action officielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.