Catégories
Uncategorized

En quoi consiste le nouveau métier de commissaire de justice ?

L’évolution constante du monde ne cesse de se répercuter aujourd’hui dans les différents secteurs d’activités, y compris le monde de l’emploi. Puisque les besoins et exigences évoluent dans ce secteur, certains emplois sont obligés de disparaitre pour laisser la place à d’autres nouveaux emplois qui répondent plus aux exigences recherchées. Ce fait est d’autant plus remarquable dans le domaine judiciaire. En effet, très récemment, un nouveau métier y est né, celui de commissaire de justice. La naissance de ce nouveau métier a automatiquement condamné deux autres métiers qui existaient dans le secteur à disparaitre d’ici 2026 : celui d’huissier de justice et de commissaire-priseur judiciaire. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir réellement en quoi consiste ce nouveau métier et comment s’y engager.

Les fonctions d’un commissaire de justice

Le métier de commissaire de justice a vu le jour de façon officiel le 1er juillet 2022. L’objectif en créant ce nouveau métier est de pouvoir fusionner le travail d’huissier de justice et celui de commissaire-priseur judiciaire. Ce qui voudra dire également que ces deux métiers sont appelés à disparaitre d’ici quelques années (en 2026 précisément). En cliquant sur le lien aides-juridiques.fr/, vous pouvez en apprendre davantage sur comment faire carrière en tant que commissaire de justice. L’huissier de justice a un rôle assez important dans le système judiciaire : il est chargé d’apporter les convocations du tribunal adressées à l’endroit des individus impliqués dans une affaire judiciaire, d’exécuter les décisions ou sanctions prises par un juge contre un des partis à la fin d’un procès, il est sollicité dans les cas de tentative de règlement à l’amiable d’un litige entre deux parties. Quant au commissaire-priseur judiciaire, son rôle consiste principalement à effectuer les ventes aux enchères décidées par les tribunaux à la suite de la saisie des biens d’un individu. Le commissaire de justice est donc appelé à remplir toutes ces fonctions à la fois.

Comment faire pour devenir commissaire de justice ?

Pour ceux qui exercent déjà le métier d’huissier de justice ou de commissaire-priseur judiciaire, il est plus facile de devenir commissaire de justice. Il leur suffit de suivre une formation complémentaire à la chambre de commerce et de passer un test organisé par l’État. Si vous n’êtes pas dans ce cas, il vous faut obtenir un master en droit et passer un test d’entrée à l’école de formation des commissaires de justice. La formation dure 2 ans. Même si le métier de commissaire judiciaire est amené à faire disparaitre celui d’huissier et de commissaire-priseur, cela n’arrivera pas avant le 1er juillet 2026, date à laquelle ces deux métiers seront officiellement obsolètes aux yeux de la loi. Les huissiers et les commissaires-priseurs judiciaires ont donc intérêt à vite se convertir en commissaire de justice avant 2026.

Qui peut faire appel à un commissaire de justice ?

Le commissaire de justice, tout comme l’huissier et le commissaire-priseur, peut être sollicité en cas de litige par l’un des partis impliqués. Son rôle va consister principalement à tenter un règlement à l’amiable afin d’éviter d’aller au procès. Aussi, outre les ventes aux enchères commandées par un tribunal, vous pouvez lui confier vos propres ventes aux enchères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.